JE-SUIS-CHARLIE

la pratique de la canne de combat a la reunion

Histoire

 

L'origine de la Canne de Combat

Au cours du compagnonnage, la canne revêt une importance particulière : c'est le symbole de groupe tout autant qu'une arme redoutable qui ne manque pas d'être utilisée lors de rivalité de corporation.

Carte postale de 1904 - A l'île de la Réunion

Le bâton était enseigné par les maîtres d'armes du XVIIIéme siècle au même titre que l'épée ou la lance. Notons que cet apprentissage fût obligatoire au service militaire jusqu'en 1914.

Au XIX ème siècle, elle fait partie intégrante de la tenue vestimentaire des élégants, par son côté esthétique, mais aussi par nécessité car les rues ne sont pas sûres. Des écoles s'ouvrent pour enseigner les différentes techniques d'autodéfense.

La canne et le bâton représentaient des armes de défense.

En 1899, Joseph Charlemont publie “L'art de la Boxe Française et de la Canne”. Il considère que ces deux activités sont complémentaires dans la perspective d'un combat de rue.

Alain DESCORISER - Christian ANISETTE Journaliste RFO

La codification s'effectue en même temps qu'arrive en France l'idée de sport moderne.

D'après wikipedia, la savate et la canne de combat ont été sports de démonstrations à l'occasion des jeux Olympiques d'été de Paris en 1924 . Ils n'ont jamais été inclus définitivement dans le programme officiel du Comité International Olympique.

Depuis, la pratique de la Canne de Combat et du Bâton inscrit sa pérennité dans le cadre d'un

mouvement sportif institutionnalisé. En 1980, le premier Championnat de France est déclaré ouvert. Depuis, chaque année, des compétiteurs se préparent et choisissent leurs meilleures cannes en vue de cette rencontre

.

 

Après quelques tentatives plus ou moins réussies d'implanter la canne de combat et le bâton dans notre île, 1992 fut la grande année. En effet, Jean-Louis Gleyze et Alain Descorsier firent les premiers

Alain DESCORSIER

démonstrations qui aboutirent au tout premier stage animé par Michel Demouch, Directeur Technique National du Comité National de Canne de Combat et Bâton.

Le premier club de B.F. partenaire de la canne à la Réunion fut celui de la Plaine Saint-Paul. Un nouveau sport est né à l'île de la Réunion.

Consultez l'article Sports de combat à la Réunion en 1900 (en cartes postales) de nos amis de la croche : http://www.lacroche.com/news.php?lng=fr&pg=2508

 

Jean Marc Chaigneau

Le Comité Régional Réunionnais a été créé en 1994, et a été présidé par J. Marc Chaigneau jusqu' en 1999. Catherine Cazin tient la barre en compagnie de Thierry Fillon (Trésorier) et de Nicole Chane Foc (secrétaire). Depuis novembre 06, Isabelle PRIANON occupe la place de Présidente du CRCCB

TELECHARGEZ LE DOSSIER REVUE DE PRESSE COMPLET DE JMC TIREUR AVANT les années 2000 !

 

Cette discipline spectaculaire n’attire pas encore les foules. Mais après une multitude de démonstrations, de stages, elle commence à se faire connaître et rencontre un vif succès auprès de beaucoup de personnes de tous âges.

 

JMC Alain et sa maman

Antagone comme récompenses

Durant 8 ans, Alain Descorsier ainsi que ses premiers élèves (Jean-Marc Chaigneau, Thierry Fillon, Elisabeth

Patrick) sacrifièrent leur temps pour monter le Club de la Réunion de Canne de Combat et Bâton.

 

Vincent Chaigneau - Yann Le Sauce

Lors de la réunion du 14 décembre 2003 à Paris, le Comité Directeur International de la FIS a décidé d’accueillir en son sein la Canne de Combat comme discipline associée de la Savate, d’en gérer les compétitions du plan international, et de décerner dans l’avenir les titres de champions, continentaux ou mondiaux.Délégation réunionnaise 1998

Lors de sa réunion du 13 juin 2004, à Thonon-les-Bains, le Comité Directeur International de la FIS a décidé, sur proposition de la Fédération française, de donner son accord à l’organisation d’un premier Championnat du Monde de Canne de Combat.

Championnats de la Réunion 1998

 

En 2004, La première rencontre internationale est organisée à l'île de la Réunion

Les branchés de la canne - RDG - Club Danielle Clain

 

Ils se sont déroulés au Complexe Sportif Municipal du Port les 16 et 17 Octobre 2004 à l'initiative d'Alain DESCORSIER. Nous avons vu évoluer sur les aires de combat le Canada, la Grande Bretagne, l'Allemagne, la Slovénie, La Slovaquie, Madagascar, l'Ile Maurice, La France et la Réunion

 

Les premiers championnats du monde en chiffres :

•           Quarante et un tireurs masculins, seize féminines.

•           Huit équipes constituées, absence non justifiée de l’équipe italienne.

•           Au moins quatre assauts par tireur sur deux jours.

•           Dix arbitres internationaux aidés de sept éducateurs sportifs de L’OMS du Port.

Les finales du dimanche après midi ont été ponctuées de démonstrations et spectacles (Moring, Hip hop, Compagnie Yun Chane, Salem Tradition, Escrime, Savate Boxe Française, jeunes cannistes de l’Ouest, Académie La Croche, présentation de Jean Laurent Faubourg). Environ cinq cents spectateurs étaient présents lors des finales, et un peu moins de deux cents pendant les qualifications.

Cette organisation a fait l'objet d'un impact médiatique très fort : Partenariat avec Antenne Réunion, Radio Festival et le Quotidien, mais aussi la présence soutenue du JIR, Témoignages, Le Port ça mèm mèm, RFO télé et radio, NRJ, KOI, Imaz Press, plus l’Express et Radio One de Maurice.

 

Cette première compétition apporte une impulsion à la canne de combat au niveau international et donne naissance aux premiers championnats d'Europe à Schiltigheim en 2006.

 

Voici une photo de notre "petite" mais "féroce" Réunionnaise Nicole CHANE-FOC élue étoile du sport en 2005 qui remporte les championnats d'Europe à Schiltigheim en 2006

En 2008, la machine est lancée et les 2° championnats du monde sont organisés à Frankenberg en Allemagne le 27, 28 sept 2008 où 9 délégations vont représenter leur pays. Voici le classement par équipe :

1- France 182
2- Allemagne 132
3- Canada 92
5- Madagascar 86
6- Slovénie 81
7- Grande-Bretagne 63
8- Corée 40
9- Hongrie 33

Dans la même continuité, ont lieu en 2010 les 2° championnats d'Europe à Cambridge  en grande Bretagne. Marine Gaudin notre Réunionnaise qui succède à Nicole Chane FOC remporte la deuxième place individuelle et la première place par équipe. Un site est consacré à cet évènement : http://www.cannedecombat2010.com/




Pendant ce temps la canne de combat se développe à la Réunion et dans l'océan indien au rythme des nombreux évènements qui sont organisés tout au long des années :

- Fabien Guerin est nommé en 2009 nouveau président du CRCCBR.  Une nouvelle impulsion est donnée dans le développement grâce tout d'abord à une ressource supplémentaire, puis une organisation et une entente efficace du comité.

- Naissance d'actions en direction des jeunes publics comme les écoles primaires avec les altCann`ailles. Cette opération réalisée en partenariat avec l'USEP-UFOLEP est dirigée par des maitres en la matière (Alain DESCORSIER, Jean Marc Chaigneau et David Jenaha). Elle assure la promotion du sport auprès des enfants qui représentent peu à peu la plus grand partie des licenciés dans les différents clubs de l'île. Les compétitions commencent alors à s'organiser sur deux jours. 55 tireurs inscrits au championnats de la Réunion 2010

alt- Le nombre de licenciés étant lié au niveau des tireurs, six médailles d'or (sur 8 catégories ) sont décrochés lors des championnats de France à bordeaux en 2010. Cet évènement illustre bien la nouvelle étoile du sport décernée aux entraineurs de la délégation Alain DESCORSIER et Jean Marc Chaigneau remis par Jean Louis PRIANON
 

- Courant 2009-2010, plusieurs clubs voient le jour : Salazie avec Wilfried MARIMOUTOU, Saint Leu (Canne en fleur) avec David JENAHA, Saint Denis (LES VILAINS PETITS CANNE’I’ART) avec Fabien Guerin, Saint Gilles (Carreau Canne) avec Nicole Chane FOC, et enfin (KAN COMBAT) marqué par l'arrivée de Luc Cheynier à l'île de la RéunionaltLes Grandes Pattes et la Canne...

- L'océan indien compte lui aussi de plus en plus d'adeptes.  En Juin 2010, 4 délégations défilent sous les hymnes nationaux: Madagascar, Les Comores, L'île Maurice et la Réunion. La canne participe aussi à la cérémonie d`ouverture des Jeux de la CJSOI 2010. Une trentaine de tireurs ont présenté lors d'une démonstration les différentes facettes de la canne de combat et batin en partenariat avec l'association "Les Grandes Pattes" sur échasses !!


 

2013, Tous les initiateurs du projet canne de combat Réunion représentés par le Comité Régional de Canne Combat et Bâton de la Réunion assistent à une manœuvre pour prendre le contrôle de la canne de combat réunionnaise en évinçant tout simplement Alain de DESCOSIER de son poste de DTL : 
Luc Cheynier est élu membre du comité directeur de la ligue de Boxe Française sur la liste de la nouvelle présidente de la ligue de BF&DA Liliane LAURENT. Dans la foulée, le comité directeur de la fédération française de SBF nomme luc cheynier DTL canne à La Réunion, sans tenir compte de l'avis du CRCCBR, et encore moins de l'ensemble des cannistes réunionnais. CQFD.

 
Le 17/11/12 à Sainte Suzanne, les forces vives et démocratiques de la canne de combat se mobilisent (responsables des clubs, élus du CRCCBR, licenciés, et parents) lors de la réunion organisée par la Présidente Liliane LAURENT,  Edvin Laurent et Luc Cheynier. Cette réunion avait pour objectif de définir la politique de fonctionnement pour l’olympiade 2012/2016. Plus de 70 personnes feront le déplacement pour comprendre et manifester leur désaccord.
 
La ligue passera en force et ce passage se fera avec l'appui du CNCCB (voir la lettre de Bertrand DUBREUIL)

 
Face au ravage que provoque ce conflit dans au sein des clubs réunionnais, la canne réunionnaise s'éteint peu à peu :
- Perte de 3 clubs sur 7 (Les vilains petits Canne I'art(Nord), Club de la Rivière des Galets (Ouest - premier club historique), KANN KOMBAT (Club de Luc Cheynier)
- Démotivation générale des équipes d'encadrement (Moniteurs, BE et ainsi que tous les champions)
- Plus de compétition régionale, nationale et internationale programmée.
- Abandon des pratiquants (Plusieurs créneaux d'entrainement ferment)
- Licenciement programmé de Jean Marc Chaigneau par l'OMS du Port qui œuvrait à la promotion du Sport dans les écoles.
 
Le 21 décembre 2012, le CRCCBR depuis Cambaie (son QG) fait L'APPEL A UFOLEP : Pour sauver notre association quittons la fédération de Boxe Française et rejoignons la UFOLEP (fédération Union française des œuvres laïques d'éducation physique) pour une canne de combat "libre, Autonome et Démocratique". Objectif à long terme création de notre propre fédération. 
 
A partir de cette date le CRCCBR mène 2 actions principales :
- 1° Action, le CRCCBR a décidé de rétablir la justice auprès de Charlotte Payet et Alain DESCORSIER. Une première phase de conciliation est proposée au CNCCB ainsi qu'à la ligue de BF. Aucune réponse.  Une deuxième étape de conciliation est orchestrée par le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français). Toujours aucune réponse. Troisième étape, action en justice. En cours de réalisation.
- 2° Action, Dans un premier temps lancer un mouvement nouveau au niveau national, puis redonner vie et dynamiser son action au niveau régional.
 
Juin 2013, Ouverture du site canne de combat UFOLEP national en collaboration avec le club de Tours. Le site a pour objectif dans un premier temps d'expliquer le projet CANNE DE COMBAT UFOLEP, puis d'accompagner les clubs et les tireurs qui souhaitent rejoindre ce projet.
 
Octobre 2013, organisation du premier OPEN DE FRANCE UFOLEP à Saint Martin le Beau par le club de Tours. Participation des club de Montpellier, Tours, Toulouse et des clubs réunionnais encore vivants. Une nouvelle dynamique se met en route à la fin de cette compétition : Organisation des prochains stages nationaux et des actions de promotions. Le 2° OPEN DE FRANCE sera organisé par MONTPELLIER.

 
Conséquence directe au niveau régional, les équipes se remotivent et le circuit des compétitions reprend forme :
- Championnats de la Réunion
- Coupe de la Réunion adultes
- Coupe de la Réunion enfants
- Tournoi de l'océan indien (Madagascar gagne en SH)
- Stages, entraînements et compétitions
- Ouverture du club KANN TYEMBO RDG, puisque les boxeurs du club BFRDG refusent aux cannistes de combattre sous l'égide de l'UFOLEP. Le club BFRDG en profite pour "subtiliser" la subvention accordée par le CNDS pour organiser le championnat de La Réunion. Pire, malgré les promesses de son vice Président (Bertrand Grondin), également vice président de l'OMS du Port, le club Kann Tyembo se voit refuser sans raison l'adhésion à l'OMS. Conséquences: fin des subvention et surtout fin de la mise à disposition de Jean Marc Chaigneau...pire encore, avant de le licencier on demande à ce dernier de donner des cours à une section "fantôme" de cannistes inconnus au club BFRDG...

 

Des innovations voient aussi le jour pour essayer de dynamiser le sport au niveau régionale dans un premier temps, puis au niveau national dans un deuxième temps pour participer et contribuer au développement :
- à partir du 1 janvier 2014, obligation pour les tireurs réunionnais d'afficher leur grade sur leur canne au moyen d'un ruban adhésif de couleur placé sur le quart supérieur de la canne.
- Création d'une scoring machine qui permet  aux juges d'afficher en direct le score des tireurs pendant un assaut au moyen de tablette tactile.

  

 
Au niveau national, des nouveaux clubs rejoignent le projet UFOLEP. Prochain grand événement attendu le 2° OPEN DE FRANCE à MONTPELLIER.
 

 

Découvrir la Canne en Vidéo